AESH – le Sgen-CFDT reçu en bilatérale au ministère le 14 décembre

AESH : dans le cadre de la concertation nationale sur le handicap, le Sgen-CFDT a été reçu au ministère le vendredi 14 décembre, avec un focus prioritaire, le métier d’accompagnant d’enfant en situation de handicap.

Consultation AESH

Dans le cadre de la concertation nationale sur le handicap, le Sgen-CFDT a été reçu  le vendredi 14 décembre au sujet du métier d’accompagnant d’enfant en situation de handicap : AESH.

Le Sgen-CFDT a ainsi défendu les conditions de travail des AESH, revendiqué particulierement des contrats de travail à temps plein, une formation initiale et continue et un déroulement de carrière clairement négocié.

Les 3 axes de la concertation portaient sur :

– les missions des AESH

Le Sgen-CFDT est intervenu pour les missions des AESH soient clairement identifiées dès la prise de poste. Les contrats de travail doivent être signés avant la prise de poste et la formation doit être initiée avant la prise de fonction, dès le 1er trimestre.  La prise en compte des différents temps de rencontre entre professionnels, parents mais aussi la présence aux équipes de suivi de scolarité doivent être inclus dans le temps de travail de l’AESH.

Il est d’ailleurs rappelé que la présence des AESH aux équipes de suivi de scolarité ainsi que les échanges avec les familles sont prévues dans la circulaire de mission.  Les AESH travaillent au sein de l’équipe pédagogique.

– les conditions de travail

Le Sgen-CFDT revendique un temps de travail à temps plein, le temps partiel doit être un choix de l’AESH. Le ministère a rappelé l’objectif de transformation des contrats aidés en contrats AESH. Les contrats aidés seront progressivement transformés jusqu’à disparition.

La formation à la prise de poste, la formation continue ainsi que les formations communes aux enseignants et aux AESH doivent être mises en place.

La précarité et la grande fragilité des emplois et de la formation des accompagnants restent autant de réalités violentes.

– la trajectoire salariale

Le temps complet doit être automatiquement proposé à l’AESH, le temps partiel doit être un choix des personnels AESH.

Il est urgent et prioritaire d’améliorer la grille de rémunération actuelle.

L’accompagnement professionnel et le déroulé de carrière sont indispensables. L’AESH doit pouvoir se référer à un référent clairement identifié pour toute question sur son contrat, sa carrière.

Le Sgen-CFDT conteste la disparition de l’indemnité compensatrice de la CSG au 1er septembre 2018.

L’AESH doit pouvoir bénéficier des indemnités spécifiques  tels frais de déplacements mais aussi primes en éducation prioritaire…Le Sgen-CFDT revendique le remboursement intégral des déplacements dans le cadre des réunions, des formations et entre les écoles-établissements.

En cas de mutation, le Sgen-CFDT revendique la prise en compte de l’ancienneté entre les départements et académies.

Le Sgen-CFDT, soucieux des conditions de travail de tous les personnels, attend de véritables propositions lors des concertations pour l’école inclusive qui devraient s’engager à partir de janvier 2019.

Les actions en faveur des AESH dans l’académie de Grenoble: voir notre article